etez donc un coup d’œil sur les chiffres dans ces pages, et vous constaterez que le parcours professionnel du Belge moyen reste très prévisible. Nous changeons peu de boulot, l’idée de fonder notre propre entreprise ne nous enthousiasme guère et nous voulons prendre notre retraite le plus tôt possible. Donc non, les carrières flexibles, nous n’y sommes pas encore, même si des changements s’amorcent ici et là. 

Mobilité de l’emploi
Au cours de sa carrière, le Belge change en moyenne 3,4 fois de boulot (chiffre de 2010). La mobilité professionnelle semble néanmoins s’accroître : en 2007, la moyenne était encore de 2,6. Plus le travailleur est âgé, moins il est probable qu’il ou elle change encore d’emploi. Entre 2009 et 2010, 11,1% des travailleurs dans la vingtaine ont changé de boulot, contre 5,9% des trentenaires, 3,5% des quadragénaires et à peine 1,2% des plus de 50 ans. 70% de tous les changements d’emploi ont lieu de la propre initiative du travailleur. Tous les changements de boulot ne sont pas des promotions. Dans 41% des cas, il s’agit d’un déplacement horizontal.

Starters
En 2013, 67.938 Belges ont démarré leur propre affaire, soit 4.700 de moins qu’en 2012. La baisse du nombre de starters s’explique bien sûr par l’incertitude économique persistante. Ce chiffre reste néanmoins supérieur de 19,2% à celui de 2005.

Faillite
11.739 entreprises ont fait faillite en 2013. Au total, 30.099 Belges ont perdu leur emploi à cause d’une faillite.

Temps partiel
26,5% de tous les salariés travaillent à temps partiel. 269.527 Belges ont reçu en 2013 une allocation dans le cadre d’une interruption de carrière, d’un crédit temps ou d’un congé thématique (congé parental, congé palliatif, assistance médicale). Pour la première fois depuis 1995, le nombre de Belges bénéficiant d’une telle allocation diminue, conséquence des récentes réformes.

Pension
Le 1er janvier 2013, 1.895.861 Belges avaient droit à une pension. En 2009, ils étaient encore une bonne centaine de milliers en moins. L’âge réel de la pension se situe aujourd’hui à 59 ans. Si cela dépendait de lui, le Belge prendrait de préférence sa retraite à 62 ans, soit trois ans avant l’âge légal.

> 400.000 de Belges à l’étranger
En dix ans, le nombre de Belges à l’étranger a augmenté d’un bon quart. En mai 2014, le compteur affichait 401.160.

Intérimaires
En 2013, 534.460 Belges ont travaillé au moins 1 jour comme intérimaire, soit 1 Belge actif sur 9. En 2009, ils n’étaient encore que 487.514.

Participation dans les heures de travail
8 salariés belges sur 10 travaillent selon un horaire fixé par leur employeur. Seuls 2 sur 10 ont d’une manière ou d’une autre leur mot à dire à propos de leurs heures de travail.

Formation
Le professionnel belge suit en moyenne 8,2 jours de formation par an. Souvent par des canaux officiels comme les formations classiques, mais aussi de plus en plus de manière informelle, par le biais de collègues ou via les réseaux sociaux par exemple.

PAR Hermien Vanoost